Les masses d'air

Une masse d'air est une zone de l'atmosphère où la température et l'humidité sont généralement uniformes. Les dimensions et les déplacements des masses d'air varient continuellement. Elles peuvent se déplacer sur plusieurs milliers de kilomètres.

La zone d'où une masse d'air et originaire s'appelle une zone d'origine de la masse d'air. Les masses d'air sont qualifiées par leur zones d'origine. On distingue quatre zones d'origine :

  • Zones polaires
  • Zones Continentales
  • Zones Maritimes
  • Zones Tropicales

Masses d'Air Nord-AmericainesComme ces masses d'air se déplacent autour de la terre elles peuvent acquérir des caractéristiques supplémentaires.

Par exemple, en hiver une masse d'air arctique (air très froid et sec) peut se déplacer au-dessus de l'océan, en faisant monter de la chaleur et de l'humidité de l'océan plus chaud et devenant ainsi une masse d'air polaire maritime, un air qui qui est toujours assez froid mais qui contient l'humidité.

Si cette même masse d'air polaire se déplace vers l'intérieur des continents, elle prendra une partie de la chaleur de la terre, mais en raison du manque d'humidité il restera très sec. On a alors une masse d'air polaire continentale.

L'air tropical au dessus des océans (entre les latitudes 10° et 30° Nord) sont des masses d'air chaudes et très humides. Elles sont appelées masses d'air tropicales maritimes.

L'air Tropical au dessus des zones continentales près des tropiques sont des d'air chaudes et mais sèches. Elles sont appelées masses d'air tropicales continentales. C'est le cas des masses d'air provenant du Sahara.

Ainsi, selon l'origine on distinguera :

  • l'air arctique (cA)
  • l'air polaire continental (cP)
  • l'air polaire maritime (mP)
  • l'air tropical maritime (mT)
  • l'air tropical continental (cT)

Les masses d'air peuvent commander le temps pendant une période de temps relativement longue : des jours ou des mois. La plupart des phénomènes météo se produisent à la périphérie de ces masses d'air, à leurs frontières appelées les fronts.

Les masses d'air et les fronts

Les zones où les masses d'air se rencontrent portent le nom de front. En général, chacun de ces fronts est identifié à la masse d'air la plus froide, presque toujours située sur sa facette nord :

  • le front arctique 2 : sépare l'air continental arctique (cA) (au-delà de 60 degrés nord et sud) de l'air maritime arctique (mA)
  • le front arctique : sépare l'air maritime arctique (mA) de l'air continental polaire (cP) (entre 40 et 60 degrés de latitude).
  • le front maritime : sépare l'air continental polaire (cP) de celui maritime polaire (mP)
  • le front polaire : sépare l'air maritime polaire (mP) de l'air maritime tropical (mT)

Ces fronts varient en latitude selon la saison. Ainsi le front arctique 2 fait rarement son apparition au sud des îles arctiques avant la fin de l'automne dans l'hémisphère nord. Les différences entre masses d'air maritime et continental de même nom est essentiellement due au contenu en humidité alors que les températures y sont assez similaires.

D'autres fronts plus locaux ont également des noms :

  • le front saharien : sépare l'air méditerranéen de l'air tropical sec ;
  • le front équatorial : sépare l'air tropical de l'air équatorial ;
  • le front des alizés : sépare l'air tropical maritime de l'air tropical sec du Sahara.

Les fronts

Les fronts sont les frontières entre deux masses d'air. On classifie les fronts selon le type de masse d'air (froide ou chaude) qui en remplace une autre.

Par exemple, un front  froid délimite le bord d'une masse d'air froid déplaçant une masse d'air plus chaude. Un front chaud est le bord d'une masse d'air plus chaude remplaçant une masse d'air plus froid. Si le front ne se déplace essentiellement pas (c.-à-d. les masses d'air ne se déplacent pas) le front s'appelle un front stationnaire.

  • Le front chaud est l'endroit où l'air de la masse d'air la plus chaude est déplacé vers celle plus froide ;
  • Le front froid est l'endroit où l'air de la masse d'air froid se déplace vers celle plus chaude ;
  • Un front stationnaire est la limite entre de vastes masses d'air chaud et froid qui sont en contact entre elles sans produire de mouvements relatifs d'une grande portée (car les vents dans chacune des masses d'air sont parallèles au front, par exemple les fronts océaniques);
  • Un front occlus se développe lorsqu'un système météorologique s'intensifie et que son front froid accélère de sorte qu'il rattrape le front chaud. Lorsque le front froid atteint le front chaud, l'air chaud devient de plus en plus pincé ou coincé entre les deux fronts en altitude.

Sur les cartes météorologiques, les fronts sont représentée par des lignes comme indiquées dans le dessin ci-dessus

Les fronts n'existent pas simplement sur la surface de la terre, ils ont aussi  une structure ou une pente verticale.

Les fronts chauds ont une pente douce ainsi l'air se levant le long de la surface frontale est progressif. La pente des fronts froids est plus raide et l'air est entraîné vers le haut plus abruptement.

Front Oclus et trowal

Un front occlus se crée lorsqu'un front froid, plus rapide rejoint un front chaud. La masse d'air froide plus dense soulève la masse d'air chaude plus légère, elle finit par ne plus être en contact avec le sol. L'air est soulevé en altitude, le système devient occlus

Le Trowal est le nom que l'on donne au creux d'air chaud en altitude qui se forme quand il n'y a plus que de l'air froid en surface. L'emplacement du trowal est celui de la base du coin d'air doux en altitude.


Le symbole du Trowal : ligne discontinue rappelant la rencontre du front froid (bleu) avec le front chaud (rouge), pointant dans le sens de déplacement

Il peut y avoir deux types de fronts occlus :

  • Si la partie frontale de l'air froid est plus froide que la partie en recul, et qu'elle soulève le front chaud, on a une occlusion à caractère de front froid. La base du creux d'air chaud en altitude est derrière l'occlusion en surface.

  • Lorsque la situation est inverse et que le front froid monte le long de la surface frontale chaude, on a une occlusion à caractère de front chaud. La base précède le front de surface.

Circulation autour d'une dépression montrant l'emplacement des différents fronts :


Cette page a été réalisée à partir d'informations du site internet de la NOOA (National Oceanic and Atmospheric Administration), qui est l'agence américaine responsable de l'étude de l'océan et de l'atmosphère, ainsi que d'informations extraires de l'encyclopedie libre Wikipdedia. Dans les 2 cas, ces informations sont libres de droit et sont du domaine public.